sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Invincible de Werner Herzog
Avec : Tim Roth, Anna Gourari, Jouko Ahola, Jacob Wein, Max Raab
Inspiré d’une histoire vraie, le dernier film de Werner Herzog, décrit le destin d’un certain Zishe Breitbart. Forgeron juif à la force herculéenne, le jeune polonais est vite repéré par un impresario berlinois. Il se voit offrir en 1932 une place au Palais de l’occulte, un cabaret tenu par un certain Hanussen, un homme fascinant qui à force de numéros de magie tente de gagner la sympathie des dignitaires nazis. Zishe joue tous les soirs, applaudis par les membres du parti, le rôle de Siegfried, le héros aryen de la mythologie nordique. Mais le géant naïf comprend petit à petit l’imposture et décide de se rebeller…

Film assez inégal, Invincible n’en demeure pas moins un objet cinématographique passionnant. Si le film se révèle très faible dans la reconstitution de l’époque (la communauté des juifs parlant en anglais, ce la ne fait pas très crédible…), il interpelle dès lors qu’il traite des rapports de force entre Breitbar et Hanussen et qu’il dissèque les mécanismes de la fascination qu’exerce le second sur le premier, comme pouvait être les mécanismes de séduction de Hitler sur le peuple allemand.

Néanmoins, à un manque de moyens, s’ajoute aussi un certain conformisme dans la mise en scène. En effet, le sujet rappelle le Tambour de Volker Schloendorff, l’histoire d’un autre être extraordinaire confronté à la bêtise des hommes, mais Werner Herzog ne cède jamais aux extravagances que son sujet pouvait laisser présager. Quelques très belles scènes, notamment entre Zishe et son petit frère, rappellent alors ce qu’aurait pu devenir Invincible, un grand film.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)