sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


A l'Ombre de la Haine (Monster's ball) de Marc Forster
Avec : Billy Bob Thornton, Halle Berry, Heath Ledger, Peter Boyle, LL Cool J
A quoi sert A l’ombre de la Haine, c’est la question que se pose le spectateur pendant près de deux heures d’un spectacle d’un grotesque qui n’hésite pas à donner dans l’hypocrisie la plus crasse.

Hank et son fils sont gardiens de pénitenciers mais le second ne supporte plus les remontrances de son père et surtout la violence de ce monde oppressant. Son suicide fait vaciller sur ses convictions son père. En quête de rédemption mais surtout d’amour, il se lie avec une jeune femme noire, la veuve d’un condamné à mort exécuté par ses soins…

Si Marc Forster développe de belles qualités de mise en scène pour filmer le Sud des Etats Unis ou les scènes d’amour, rien ne sonne juste dès qu’il s’approche un tant soit peu de ses personnages. Hank reste un salaud intégral jusqu’au bout (il finit par envoyer son père à l’hospice) et ôte toute crédibilité à un film qui entend dénoncer le racisme et la peine de mort. Malgré le soutien de Amnesty International, le film laisse perplexe. Comme beaucoup de films américains, il s’interroge surtout sur les modalités de la peine de mort, pas la sentence en elle même (pour une peine de mort humaine sic !), comme en témoigne les préparatifs de l’exécution. Surtout, au détour d’une scène, Buck, le père de Hank, explique à son fils que pour être un vrai homme, il faut baiser du charbon (le personnage de Halle Berry). Le film tente donc d’évacuer une responsabilité collective à travers une figure fantasmée, celle du bourreau pris de remords. Revoir le film à la lueur de cet éclairage, permet de mieux cerner les véritables desseins politiques que sous entend cette œuvre consensuelle et inutile.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)