sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Avalon de Mamoru Oshii
Avec : Malgorzata Foremniak, Wladyslaw Kowalski, Jerzy Gudejko, Dariusz Biskupski, Bartek Swiderski
L’autre rive.

Depuis plusieurs années, l’industrie cinématographique tente en vain de s’approprier l’univers inhérent aux jeux vidéo, ce qui se traduit par une multitude d’adaptations ratées. Aussi, Avalon apparaît tel un projet très ambitieux puisqu’il ne s’agit pas à l’origine d’une banale adaptation mais quelque part de la création d’un jeu.

Dans un futur proche rongé par la douleur et la frustration, le jeu vidéo Avalon constitue le seul échappatoire pour toute une génération de joueurs désabusés qui tentent de percer tous les secrets de cet étrange univers virtuel. Le film suit le parcours de Ash, une joueuse d’élite qui tente d’accéder des zones toujours plus sécrètes du jeu, une quête qui va l’amener petit à petit à remettre en question sa propre existence…

Dans Avalon Mamoru Oshii, s’éloigne des schémas classiques de la narration pour emmener le spectateur vers des contrées lointaines, un ailleurs incertain aux contours esthétiques mal définis. Dans cette condition, il n’est pas étonnant d’appeler ce monde virtuel Avalon, une île mystérieuse, comme le répète le thème récurrent et envoûtant composé par Kenji Kawai. Avalon abolit beaucoup de conventions du cinéma fantastique, notamment l’idée que la mise en scène passe une sophistication et un recours accru à des effets spéciaux toujours plus impressionnant. Mais le film de Oshii n’est jamais rétrograde parce qu’il cultive dans son esthétisme daté, une beauté foudroyante. A cet égard, Avalon propose tout bonnement une nouvelle représentation du fantastique et du virtuel mais Mamoru Oshii ne parvient pas à la gérer jusqu’au bout. Débarqué de l’animation, le réalisateur de Ghost in the Shell se perd, à l’instar de Ash dans les méandres de l’univers qu’il explore et qu’il s’évertue à désincarner. Les limites d’un film magique à voir et à revoir…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)