sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Parle avec Elle de Pedro Almodovar
Avec : Javier Camara, Dario Grandinetti, Leonor Watling, Rosario Flores, Géraldine Chaplin
A la vie à la mort.

Deux hommes se rendent à un spectacle de danse. L‘émotion de Marco se lit sur son visage travaillé par les pleurs, ce que remarque son voisin Begnino. Infirmier, ce dernier consacre ses journées à veiller le corps de Alicia, une jeune ballerine prostrée dans un coma profond. Il lui raconte de qu’il vit, ses expériences tout en caressant le fol espoir qu’elle reviendra d’entre les morts. Les chemins des deux hommes ne tardent pas à se recroiser lorsque Lydia, une toréador dont Marco s’était épris, est piétinée par un taureau au cours d’une corrida et se retrouve dans le même état que Alexia…

Parle avec Elle s’ouvre par un spectacle de Pina Bausch. Une fausse piste car incomplète. Le réalisateur espagnol ne s’intéresse pas ici au langage du corps (la danse par excellence) mais privilégie ici le langage des mots. La parole dans Parle avec Elle est démiurgique puisqu’elle fait (re)naître quelque chose. Journaliste sportif et donc homme d’écriture, Marco le comprendra trop tard pour sauver Lydia et Begnino…

Mais Parle avec Elle traduit aussi un grand talent de mise en scène dès qu’il s’agit par exemple de décrire le ballet des corps (le spectacle de Pina Bausch de la pièce, Lydia qui enlace les épaules de Marco au cours d’une promenade nocturne) ). A l’instar des mots de Begnino, la caméra de Almodovar peut redonner vie au corps inerte de Alicia parce qu’elle le décrit avec un érotisme troublant. Et que penser du film muet que raconte l’infirmier à sa patiente ? Complètement construit par le réalisateur, ce spectacle effectue la synthèse des pulsions érotiques et morbides des différents protagonistes et donne une partie des clés de ce superbe film.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)