sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


L'Ombre du Vampire de Elias E. Mehrige
Avec : John Malkovitch, Willem Dafoe, Cary Elwes, Udo Kier, Catherine Mc Cormack
Le film raconte le tournage du célèbre Nosferatu de Friedrich Murnau. Ce dernier pense avoir trouvé en Max Schreck, l’acteur idéal pour incarner le célèbre vampire mais le tournage vire au cauchemar : le caractériel Schreck exige de tourner dans son château et bientôt les morts suspectes s’accumulent au sein de l’équipe technique qui se pose des questions :Schreck ne serait il pas un véritable vampire?

Le gros problème du film, c’est qu’il n’essaie pas d’entretenir le doute, le mystère est éventé au bout d’une demi heure, Elias Mehrige E. s’avérant incapable de raconter son histoire, comme si la légende qui entoure le film mythique de Murnau ne suffisait pas. Le spectateur aura alors la désagréable surprise de voir un film d’horreur plutôt basique. Franchement, Schreck fait penser à Freddy et l’intrigue devient trop prévisible. Les relations entre Murnau et son acteur laissent par contre une impression moins négative dans la mesure où les acteurs restent plutôt convaincants, surtout Dafoe dans le rôle de Schreck. Cependant, la dernière scène où Elias E. Mehrige assimile cinéma et snuff movie laisse un goût amer. En 1960, dans le Voyeur, Mickael Powell proposait une vision beaucoup plus subtile et intéressante du travail du cinéaste. Finalement, L’ombre du vampire n’apporte rien de neuf au genre. Ce n’est qu’un banal film de vampires et seuls quelques passionnés y trouveront un quelconque intérêt.

J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)