sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Blade 2 de Guillermo del Toro
Avec : Wesley Snipes, Kris Kristofferson, Ron Perlman, Leonor Varela
Et un Bloody Mary au bazooka, un !

Blade est un vampire sans en être un : il a les mêmes qualités -à savoir une force physique extraordinaire- sans les défauts –la fâcheuse tendance à vouloir pomper le sang des humains et l’absence de sens moral. Alors, comme dans le premier volet, il n’aime pas trop les vampires et s’est fait un devoir de les exterminer. Dans ce deuxième épisode il est pourtant obligé de faire équipe avec ces derniers car une nouvelle génération de vampires (les faucheurs), plus rapide et plus dangereuse (car elle attaque vampires et humains) sévit depuis quelques temps à Prague

Guillermo del Toro connaît bien les films de monstres puisqu’il s’était fait connaître il y a dix ans avec Cronos, très beau film sur le thème vampirique et surtout Mimic, série B sur des insectes géants dans le métro new-yorkais aux qualités indéniables. En s’attaquant à Blade II, il a apporté une ambiance nettement plus gothique que le film de Stephen Norrington et les faucheurs désacralisent le côté romantique et sensuel du vampire (même si d’autres comme Carpenter l’ont déjà fait auparavant). Le réalisateur a un talent évident pour poser une ambiance avec rien (voir le superbe prologue du film dont les décors font curieusement penser à Avalon de Mamoru Oshii)

Hélas, la réussite n’est que plastique car il faut bien admettre que le reste n’est pas à la hauteur. Les bonnes idées du scénario ne sont pas suffisamment exploitées, on aurait voulu en savoir plus sur cette mystérieuse organisation que forment les vampires, sur la part de monstruosité de Blade. Au lieu de ça, on a une simple surenchère, plus de baston, plus de sang car il faut en mettre plein la gueule. Et surtout le problème Wesley Snipes demeure : évidemment qu’il se bat bien, mais pour le jeu d’acteur il a des progrès à faire (heureusement que Kris Kristofferson est là pour informer le public que Blade en pince pour Nyssa, la jolie vampire). En bref, Blade II est « joli » mais, comme disait Kubrick, de belles images ne font pas forcément un bon film.
J.F. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)