sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Dommage Collatéral de Andrew Davis
Avec : Arnold Schwarzenegger, Cliff Curtis, Francesca Neri, Elias Koteas, John Leguizamo
Arnold Schwarzenegger incarne ici Gordy Brewer, un vétéran des pompiers dont la vie bascule par une terrbible après midi. Il assiste à la mort de sa feme et de son fils tués au cours d’un attentant perpétré contre le consulat de Colombie à Los Angeles. Abattu, Brewer ne supporte pas les lenteurs des autorités qui ne tardent pas à identifier un certain Claudio El Lobo comme l’auteur de ce crime qui visait avant tout des dignitaires colombiens coupables de chercher un accord de coopération avec les Etats Unis. Finalement devant l’inefficacité des services secrets américains qui se refusent à arrêter le coupable, Brewer décide finalement de se lancer seul sur les traces de l’assassin de sa famille et il s’embarque pour la Colombie...

Les héros sont fatigués

Dommage Collateral entérine le déclin de Arnold Schwarzenegger, perçu avec quelques navets comme la fin des temps. Si A l’aube du sixieme jour pouvait trouver avec le clonage humain un terrain de jeu intéressant et ludique (les deux Schwarzie !), Dommage Collateral peine terriblement à retrouver l’énergie d’un Comando ou d’un Predator. Malgré de bons acteurs (John Turturro, Elias Kotea...) de gros moyens, le film de Andrew Davies se traîne sur un faux rythme qui finit toute fois par s’accélèrer sur la fin. Surtout, Dommage Collateral s’embourbe dans une idéologie bien foireuse et réductrice. Le spectateur se trouve à des années lumières d’un film comme Traffic et se demande s’il n’assite pas à la déchéance de Arnold Schwarzenegger relégué au rang de sous Charles Branson ou Chuck Norris. Un tel spectacle attriste même si en fin de compte, les inconditionnels de Schwarzenegger devraient y trouver leur compte. Inutile de préciser qu'un tel film augure du pire pour Terminator 3 !
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)