sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Chignon d'Olga de Jérôme Bonnell
Avec : Hubert Benhamdine, Nathalie Boutefeu, Serge Riaboukine, Florence Loiret-Caille
Le Cirque

Un vent de légèreté souffle sur le cinéma français en cette période de fin de vacances, la faute à un jeune réalisateur au premier film très prometteur. Fait étrange, Le Chignon d’Olga s’articule autour du deuil d’une mère, une absence qui pèse sur les protagonistes de cette comédie sentimentale. Pas de pathos, Jérôme Bonnell distille les élèments au compte goutte (une valise, une dispute…) comme dans un singulier de jeu de pistes. Ses personnages sont en effet quelques peu déboussolés. Le jeune Julien cherche à attirer l’attention d’une libraire dont le chignon l’a immédiatement fait craqué. Son père rencontre des problèmes avec son éditeur et les avances de la femme de son meilleur ami tandis que la sœur celles de sa meilleure amie…

Le Chignon d’Olga s’inscrit dans une veine ludique totalement assumée. Le réalisateur prend un malin plaisir à placer ses personnages dans des situations burlesques, à la place d’un autre. Ainsi Julien surprend le copain de sa meilleure amie Alice dans les bras d’une autre, sa tentative de jouer les héros face à Olga se solde par un échec retentissant. Le réalisateur dépeint avec beaucoup de maturité les déceptions de son jeune héros. Il joue aussi à merveille avec les références, les 400 coups quand Alice chaparde des bonbons ou plus évidente Charlie Chaplin auquel Julien semble reprendre la dégaine. Autant de bonnes raisons de se laisser tenter.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)