sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Etre et avoir de Nicolas Philibert
Avec : Georges Lopez, et les enfants de la classe unique de Saint Etienne-sur-Usson
Nicolas Philibert a suivi pendant une année scolaire les onze enfants d’une classe unique du Puy de Dôme, des petits de la maternelle aux grands du CM2. Ils apprennent à lire, à compter et avant tout à la vie en communauté sous la houlette d’un instituteur sévère mais juste…

On comprend très vite ce qui a pu motiver Nicolas Philibert dans la réalisation de ce documentaire. Le film rend un vibrant hommage à l’école républicaine et à son rôle d’intégration et d’apprentissage de la vie en société. Ainsi, si le réalisteur filme les disputes, c’est pour mieux souligner le rôle du maître qui cherche à réconcilier tout le monde. Mais le principal atout de Etre et Avoir réside dans ses scènes de dialogue, celle entre le maître et une élève au mutisme presque maladif ou un enfant dont le père se rétablit difficilement d’une terrible maladie. Le maître ne transmet pas que du savoir, il agit comme un proche, son rôle n’est pas purement scolaire.

Etre et Avoir dépasse cependant le cadre du documentaire consensuel. Le réalisateur filme la beauté de la campagne et installe une certaine tension tout au long du métrage, il joue sur la peur du maître et celle du collège. Mais il sait avant tout poser sa caméra et capter l’attention des enfants et certains comme Jojo se prennent au jeu. Les spectateurs aussi.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)