sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Photo Obsession de Mark Romanek
Avec : Robin Williams, Connie Nielsen, Michael Vartan, Dylan Smith, Gary Cole
Photo Obsession remet au goût du jour un des grands classique d’une Amérique paranoïaque, le cas du type à priori simple et sans histoire mais potentiellement très dangereux. Il s’appelle ici Sy Parish, modeste employé d’un supermarché, chef du labo photo qu’il dirige avec un perfectionnisme maladif. Ainsi, depuis des années, cet homme réservé et sans histoires, suit la vie des Yorkin, incarnation de la famille idéale américaine, dont il développe les clichés. Licencié sans ménagement, il découvre que Will Yorkin trompe sa femme. Consterné et humilié, il décide de se venger…

A partir d’un scénario habile, Photo Obsession délivre une habile réflexion sur le voyeurisme. Porté par le jeu sobre et minutieux de Robin Williams, le film surprend par la tension palpable, doublée d’une remise en question du modèle américain vu à travers un de ses laissés pour compte d’un nouveau genre. Ce n’est pas l’argent qui motive Parrish mais un besoin de chaleur humaine, d’une famille (il se fait appeler Oncle Sy). Malheureusement, le film ne fait Illusion qu’une petite heure, le temps de transformer le personnage incarné par Robin Williams en un défenseur des bonnes vieilles valeurs bourgeoises. Le film délaisse alors l’étude de mœurs pour le thriller le plus conventionnel. Le photographe ne reproche pas au père de famille son indifférence coupable mais juste sa relation adultérine avec une collègue de travail, une manière pour Mark Romanek de signifier à quel point il se moque finalement de son sujet.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)