sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Vendredi Soir de Claire Denis
Avec : Valerie Lemercier, Vincent Lindon, Grégroire Colin, Florence Loiret-Caille, Hélène Fillières, Hélène de Saint Père
Une nouvelle vie commence pour Laure puisqu’elle a décidé de s’installer chez son compagnon. Pour l’heure la jeune femme doit se rendre a un dîner chez des amis mais, prise dans les préparatifs de son déménagement, elle oublie les grèves qui paralysent Paris en cet automne 1995. Prise dans un embouteillage, elle accepte de prendre en auto stop un mystérieux inconnu. Ils décident de passer la nuit ensemble, mais Laure ne sait pas encore que cette rencontre bouleversera peut être sa vie...

Le temps suspend son envol dans le dernier film de Claire Denis. Plus qu’une histoire, c’est avant tout une ambiance qui se construit au fil des minutes. Cinéaste fascinée par l’étrange et l’inconnu, Claire Denis orchestre comme dans Trouble Everyday son précédent film, une ensorcelante ronde de nuit d’une beauté formelle époustouflante. Les lumières, la musique ainsi que climat irréel des grandes grèves confèrent à cette brève histoire d’amour une atmosphère des plus troublante. Malheureusement, Claire Denis, virtuose dès qu’il s’agit de filmer le ballet des corps, démontre de sérieuses limites à donner vie à ses personnages. Complètement désincarnés, - on est loin de l’intensité de certaines scènes de Trouble Everyday – les acteurs tuent progressivement le film, ce qui se révèle assez frustrant. Vendredi Soir donne finalement l’impression de ne mener nulle part mais c’est peut être sa principale qualité, son caractère formel et fugace comme les amours éphémères d’un soir.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)