sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Créances de Sang de Clint Eastwood
Avec : Clint Eastwood, Jeff Daniels, Wanda De Jesus, Anjelica Huston
Le grand Clint Eastwood est de retour dans les forces de l’ordre mais pas pour ré endosser le costume de Harry Callahan. Cette fois-ci, il incarne Terry McCaleb, profiler du FBI en retraite forcée après une attaque cardiaque. 2 années et une transplantation cardiaque plus tard, il espère prendre du bon temps en chassant le marlin jusqu’au jour où une dénommée Graciella Rivers le supplie de retrouver l’assassin de sa sœur car c’est le cœur de cette dernière qui bat dans sa cage thoracique.

Ce film a beaucoup de points communs avec Tight Rope : là encore Clint part à la poursuite d’un serial killer pour découvrir de façon accidentelle sa part d’ombre mais il y intègre une thématique que l’on retrouve dans ses derniers opus ( Unforgiven, A perfect world, Space-cowboys) : la vieillesse. Elle atteint son paroxysme ici : les seins tombant, le torse traversé par une cicatrice, la voix cassée et le souffle court. Les héros ne sont pas éternellement infatigables, semble-t-il nous dire. En effet le film ne brille pas par ses morceaux de bravoure, c’est même un thriller très bavard et ça lui réussit plutôt bien. Clint fait son enquête à son rythme en faisant preuve d’un humour second degré assez inattendu.

Alors où est le problème ? Peut-être d’avoir fait appel à Brian Helgeland(Payback et A knight’s tale), scénariste-réalisateur pas réputé pour sa finesse. Et oui, Créance de Sang est à l’origine un excellent roman de Michael Connelly (paru chez Seuil) d’une complexité intéressante. Le rythme est complètement bâclé dès que le spectateur a pris connaissance de l’identité du tueur et laisse le spectateur sur sa faim. De ce point de vue, le cocktail Eastwood-Connelly semblait prometteur et il ressemble plus à un Clint Coca light : 0 calorie, pas assez Eastwood.
J.F. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)