sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Dérapages Contrôlés de Roger Michell
Avec : Ben Affleck, Samuel L. Jackson, Toni Collette, Sydney Pollack, William Hurt
L’effacement progressif des consignes de sécurité.

Gavin Banek, jeune avocat à l’avenir prometteur se rend au tribunal pour plaider le cause d’une compagnie accusée de malversations dans la gestion de la fortune d’un vieil homme. En chemin, il provoque un accident de la circulation et endommage la voiture de Doyle Gipson, agent d’assurances en instance de divorce, qui devait plaider au même moment sa cause face à son ex femme en vue de l’obtention de la garde de ses enfants. Un brin cavalier et pressé par le temps, Banek laisse un chèque en blanc à Gipson qu’il laisse en plan sur l’autoroute, lui faisant rater son procès. Mais il a commis une grossière erreur en oubliant sur les lieux de l’accident une pièce essentielle de son dossier. Il demande alors à Gipson de lui restituer le document mais ce dernier refuse. C’est l’escalade…

Ceux qui attendent de Dérapages Contrôlés un nième thriller américain grandiloquent seront déçus, le film de Roger Michell ne joue pas sur ce registre. Le réalisateur aborde des thèmes très américains comme la moralité et l’honnêteté tout en offrant une vision apocalyptique d’un monde où les relations sociales ne seraient plus régies par le droit mais par la loi du plus fort et de l’arbitraire. Un univers où il est possible de tuer administrativement quelqu’un en détruisant ses comptes bancaire et sociaux.

Le réalisateur joue sur l’économie de moyens, ma mise en abyme n’en demeure pas moins des plus vertigineuses, rehaussée par des seconds rôles travaillés et qui viennent questionner les certitudes des deux principaux protagonistes. Malheureusement, Roger Michell ne déroge pas à la sacro sainte règle du hapy end et le film perd beaucoup de force. Néanmoins, pendant une heure, il aura fait illusion, distillant un profond malaise à travers l‘écroulement des certitudes du spectateur.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)