sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


A l'aube du sixième jour de Roger Spottiswoode
Avec : Arnold Scwhartzenegger, Tony Goldwyn, Robert Duvall, Michael Rapaport, Michael Rooker
L’action de ce film se situe dans un avenir proche dans lequel le clonage des êtres vivants est désormais possible même si celui des hommes demeure formellement interdit. Adam Gibson est un pilote d’hélicoptères, passionné par son travail, qui découvre qu’il a été remplacé le jour de son anniversaire par un clone. Preuve vivante que la loi a été enfreinte, il est alors pourchassé par les tueurs de Michael Drucker, un industriel véreux, à la tête d’une multinationale de la génétique…

A l’Aube du sixième jour lorgne du côté de Total Recall et c’est là son principal atout. En posant des questions pertinentes sur les futures développements de la génétique, le film se place largement au-dessus des traditionnels blockbusters américains. On en regrette d’autant plus le manque de rythme de la mise en scène (bien moins nerveuse que dans le paranoïaque Total Recall) même si elle regorge de trouvailles bien originales comme ces tueurs qui «reclonés» ne meurent jamais ou évidemment le dédoublement d’un Schwartzenegger qui livre là une prestation tout à fait honorable. A noter la présence de Michael Rooker (Henry, Portrait of a serial killer) dans le rôle d’un tueur patibulaire qui réjouira tous les fans de B-movies. Quoiqu’il en soit, a l’Aube du sixième jour reste un agréable film d’action, idéal pour passer un bon moment.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)