sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Au plus près du paradis de Tonie Marshall
Avec : Catherine Deneuve, William Hurt, Hélène Fillières, Bernard Le Coq, Nathalie Richard
Fanette, une romancière travaillant à un livre sur le peintre François Arnal, traverse une période de son existence, pleine de remise en question notamment sentimentale. Elle dresse le bilan de sa vie sentimentale entre une fille qui l’a délaissée, des amants éconduits et Philippe, un amour de jeunesse qui refait surface et lui fixe un rendez vous au sommet de l’Empire State Building. Mais pour l’heure, Fanette doit se rendre à New York pour effectuer des photographies d’œuvres de Arnal dont elle a besoin pour son étude. Elle rencontre Matt un photographe américain…

Difficile de s’enthousiasmer devant un mélo aussi peu flamboyant. Le film ne décolle vraiment jamais, alourdi par une mise en scène qui consiste à filmer Catherine Deneuve sous tous les angles, tout en insistant sur la vieillesse de son personnage désabusé et qui attend son prince charmant, dans la plus pure tradition hollywoodienne. Le film cite abondamment Elle et lui, c’est là son plus gros handicap, car ne pouvant tenir la comparaison avec le film de Leo Mc Carrey, le film de Tonie Marshall peine à exister. Il se perd ensuite dans une sorte road movie mal fagoté et peu rythmé que seul l’épilogue assez inattendu tend à rehausser. En dépit de certaines qualités, en particulier le jeu des acteurs, Au plus près du paradis ne donne pas beaucoup de motifs de satisfaction.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)