sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Planète au trésor de Ron Clements et John Musker
Avec : les voix de David Hallyday, Michèle Laroque, Lorant Deutsch, Jacques Frantz, Bernard Alane
Jim Hawkins, un jeune garçon fasciné par les navigateurs de l’espace, mène une vie mouvementée au grand désespoir de sa mère, tenancière de l’auberge familiale. Ils reçoivent un jour la visite d’une créature blessée et pourchassé par des pirates, qui leur remet une carte, indiquant le chemin jusqu’au trésor des mille mondes. Intrigué, un ami de la famille, le docteur Doppler organise une expédition à bords du vaisseau RLS Legacy. Jim y participe et apprend la navigation au contact du vieux cuisinier John Silver. Mais ce dernier prépare une mutinerie…

Il s’agit on l’aura compris d’une adaptation du roman de R.L. Stevenson, passé à la moulinette Disney qui ne sait plus trop quoi inventer pour attirer un public d’adolescents. Vaguement similaire à Atlantis, avec un scénario d’exploration et une esthétique de science fiction rétro, le film manque cruellement de personnalité et pille sans originalités nombre d’éléments à la science fiction, comme le bestiaire inspiré par la Guerre des Etoiles.

Plus ennuyeux, l’esthétique hideuse de l’ensemble. Les personnages sont laids et le mélange éléments traditionnels et de synthèse se révèle assez incohérent, sans compter le retour du sidekick énervant en la personne d’un robot gonflant. Bien sur, certaines scènes donnent l’impression d’avoir été travaillées, la relation Silver/Hawkins est magnifiquement exploitée mais le film dépasse péniblement le stade du gentil divertissement. Pour le cinéma, il y a Metropolis
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)