sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


24 heures de la vie d'une femme de Laurent Bouhnik
Avec : Agnès Jaoui, Michel Serrault, Nikolaj Coster-Waldau, Bérénice Bejo, Clément Van Den Bergh
Un viel homme désabusé rencontre par hasard une jeune femme dans un casino de la Riviera. Il lui raconte bientôt un souvenir de son existence, des vacances passées sur les mêmes lieux soixante ans plus tôt. Alors que sa mère disparaissait avec un profeseur de tennis italien, laissant son père dans le désaroi le plus total, il rencontrait une certaine Mary Collins Brown qui lui racontait comment, sous l'emprise d'une folle passion amoureuse, elle avait failli tout quitté vingts ans plus tôt...

Une belle idée traverse les âges et le dispositif narratif de Laurent Bouhnik, la permanence de la folie amoureuse, liée à une certaine émancipation de la femme. Malheureusement, l'ensemble manque de cohérence, surtout la partie située à notre époque handicapée par une interprêtation des plus laborieuse. En outre, l'apparente complexité de l'intrigue masque en fait une certaine indigence de l'ensemble que seuls le jeu tout en nuance de Agnes Jaoui et le soin apporté à la reconstitution d'époque permettent de tirer vers le haut. En dehors de ces quelques qualités, ce film inégal et superficiel ne suscite qu'un ennui poli.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)