sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Décryptage de France 2002 de Jacques Tornero et Philippe Bensoussan
Avec :
« Ce film dit une indignation.» Des les premières minutes, Décryptage annonce la couleur, les auteurs ne visent absolument pas une quelconque neutralité. Le documentaire atteint alors bien vite ses limites, un certain manichéisme pour parler d’un sujet grave, le conflit au Moyen Orient. Malgré la pertinence de certaines analyses, le film souffre du manque de points de vue contradictoires, trop rares quand ils ne sont pas tout simplement ridicules comme celui de Edwy Plenel...

Le film avance ses thèses, parfois avec intelligence parfois dans la confusion comme les premieres images du film : les auteurs reviennent sur l’assassinat de Rabin, image à double tranchant. Les israeliens veulent sûremenent la paix mais une partie de leurs concitoyens la refusent obstinément, parfois jusqu’au meurtre. Par contre, le film convainc nettement plus quand il relie antisionisme et antisémitisme, terme que certains beaux esprits, sans doute par courage de leurs opinions ont rebaptisé
judéophobie.

Mais le grand mérite de ce documentaire réside dans son approche du rapport à l’information. Quand Décryptage presente une photo parue en une de Liberation pour en souligner le caractere mensonger, le film atteint une autre dimension, il pointe du doigt certaines manipulations ou comme le rappelle la productrice que «La mémoire de l'image n'est pas la mémoire de l'histoire. ». Malgré ses partis pris quelque fois discutables, ce documentaire a au moins le mérite d’apporter par le recul, un éclairage différent sur une information - il faut bien l’admettre – souvent subjective.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)