sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


L'Ours rouge de Israel Adrian Caetano
Avec : Julio Chavez, Soledad Villamil, Luis Machin, René Lavand, Agostina Lage
Après sept passés derrière les barreaux pour un braquage sanglant, Oso bénéficie d’une liberté conditionnelle. Il entend reconquérir l’amour de sa femme et de sa fille parties vivre avec un joueur minable qui a claqué leurs économies aux courses. Désireux d’aider les siens, Oso comprend assez vite que seul un dernier coup lui permettrait de les sortir de la misère. Il accepte alors un nouveau contrat du Turc…

Tout se passe comme si la grave crise économique que connaît le pays, stimulait le jeune cinéma argentin. Cette histoire de rédemption impossible d’un taulard au grand cœur revisite le genre, notamment en introduisant toute une imagerie empruntée au Western avec ses banques, ses saloons, ses bagarres et règlements de comptes. Le film repose aussi sur le jeu minimal de Julio Chavez, sa brutalité rentrée contrastant avec ses tentatives maladroites d’apprivoiser sa fille, une dimension sentimentale inattendue.

Comme dans Les Neuf Reines, le cinéaste porte un regard critique sur ses concitoyens confrontée à la crise, notamment à travers le montage parralèle d’un braquage avec une kermesse où les participants entonnent l’hymne national. En dépit de certaines facilités comme ses fusillades peu convaincantes, L’Ours rouge reste un polar efficace dont la dimension sociale originale ne devait laisser personne indifférent.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)