sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Coup de foudre à Manhattan de Wayne Wang
Avec : Jennifer Lopez, Ralph Fiennes, Natasha Richardson, Stanley Tucci, Bob Hoskins
Le générique indique une histoire d’un certain Edmond Dantès, Coup de foudre à Manhattan tient plus de Charles Perrault. Wayne Wang effectue en effet une relecture originale de Cendrillon. Jennifer Lopez y joue le rôle d’une mère célibataire du Bronx, femme de ménage d’un grand hôtel New Yorkais. Suite à un quiproquo, elle rencontre Christopher Marshall, un fringant politicien qui la prend pour une cliente. Sous le charme, il cherche à la revoir…

Hollywood invente ici un nouveau genre de romance, la comédie romantique de propagande ! Incroyable de naïveté et de bons sentiments, le film relaie sans scrupules, les discours de politique intérieur de l’administration Bush. Pour résumer, dans cette Amérique, les démocrates apparaissent comme de vicieux politiciens mais heureusement, les Républicains amis des animaux et des pauvres veillent au grain et travaillent dans l’intérêt de tous. On atteint le ridicule avec l’adminiration commune du politicien et du petit garçon de onze ans pour le président Nixon.

Malgré ce discours contestable, le film parvient quant même à séduire. Jennifer Lopez reste assez convaincante (malgré son image de star multi-milionnaire), et surtout le film apparaît plus crédible que les navrants Gourou ou autre Pour un garçon de sinistre mémoire. Enfin, le film donne une image de la femme moins rétrograde que Fashion Victim. Bref, un film souvent limite, mais on a vu tellement pire…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)