sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


X-Men 2 de Bryan Singer
Avec : Patrick Stewart, Hugh Jackman, Ian McKellen, Halle Berry, Famke Janssen
Fans united

Il est évident qu'un film comme X² vise un certain type de public seulement, celui des block-busters qui arrachent tout sur leur passage. Alors que les autres passent leur chemin (et vite) pour laisser la parole et la plume aux fans des X-men. Et justement, le fan ne sera pas déçu par cette suite.

Sous l'impulsion de Chris Claremont, les X-men la bande-dessinée a pris un tour grave et shakespearien (même les noms des héros faisait référence à Shakespeare cf Caliban par exemple). Brian Synger a tenté de retravailler cette trame pour en donner un résultat filmique plutôt réussi. Le général Stryker a juré la mort de tous les mutants et s'emploie à atteindre son but sans ménager ses efforts. Les deux leaders du monde mutant, Xavier et Magneto, vont devoir s'allier pour mettre un terme à cette menace.

Même si deux ou quatre heures ne suffisent pas à recréer la complexité de l'univers de la bande-dessinée et même si le film n'exploite pas la totalité de son potentiel de film noir (des scènes d'humour assez réussis coupent cette dynamique), X² dispose de sérieux arguments à faire valoir, à commencer par un script remarquable qui arrive à gérer la multiplicité des personnages tout en conservant l'unité de l'intrigue.

Bien sûr, lorsque le nombre de personnages principaux d'un film approche la douzaine, il y a toujours des chouchous et des mécontents. Ainsi, malgré les affiches qui la mettent en avant et son oscar, Halle Berry n'a pas droit à beaucoup plus de présence à l'écran que lors du premier opus, à sa place Synger a vraisemblablement cédé aux pressions des producteurs qui ont dû penser que ce serait judicieux de développer les personnalités des jeunes rebelles comme Pyro et Iceberg, histoire d'attirer tous les sk8ter bois au cinéma. Mais alors que Synger risquait d'en faire un poids mort, il arrive à intégrer ces éléments au récit et ainsi à limiter les dégâts.

Par ailleurs, bénéficiant des enseignements du premier film, Synger a pu améliorer les combats, le visuel, les décors etc. de façon à faire de X² une version plus aboutie et donc plus satisfaisante que le premier épisode. Néanmoins, malgré le réel plaisir à voir évoluer à l'écran la bande des X-men et leurs ennemis, X² est seulement un film de commande. C'est peut être là que réside la différence entre un Sam Raimi et un Brian Synger, là où Spiderman s'avérait être un film réellement saisissant aussi bien thématiquement que visuellement, X² possède ce petit air de déjà vu, y compris dans la séquence d'ouverture qui se veut traditionnellement comme une séquence référence pour le reste du film, qui fait que X² ne concourt pas dans la même catégorie que les films des Raimi, Jackson ou Wachowski.

Enfin, et cette critique vaut probablement pour tous les films de super héros, quand on possède autant de talents réunis que les X-men comment peut on avoir des problèmes à faire décoller son avion ou à réparer un barrage ?Gageons que ces quelques faiblesses de l'intrigue laissent la place à un troisième film encore plus abouti et intégrant, pourquoi pas, les morlocks ou les sentinelles. Une chose est sûre, avec une aussi bonne équipe à la tête des X-men, les fans peuvent dormir tranquilles.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)