sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Bon Voyage de Jean-Paul Rappeneau
Avec : Isabelle Adjani, Virginie Ledoyen, Yvan Attal, Grégori Dérangère, Gérard Depardieu
Frédéric, un jeune écrivain se laisse accuser par amour d’un meurtre commis par son amante Viviane, une célèbre actrice mondaine. Condamné à la prison, il profite de la débâcle de Juin 1940 pour s’évader et la rejoindre à Bordeaux où toute la bonne société parisienne a trouvé refuge. Accompagné de Raoul, un ami rencontré en prison, il croise en chemin Camille, l’assistante du professeur Kopolski, un éminent scientifique qui cherche à rejoindre l’Angleterre afin de mettre en sécurité les résultats de ses travaux sur l’eau lourde. En désespoir de cause Camille demande de l’aide à Grégori. En effet, Viviane, devenue la maîtresse d’un ministre du gouvernement provisoire pourrait aider Kopolski à quitter le territoire français…

Un mot d’ordre définit et ordonne Bon Voyage, le plaisir du spectateur, le plaisir d’un script jubilatoire cosigné par Patrick Modiano et d’une reconstitution soignée, marque de fabrique d’un certain cinéma populaire français aujourd’hui dépassé. Bon Voyage évoque pourtant plus la comédie américaine des années quarante, le rythme des films de Howard Hawks, les dialogues jubilatoires des comédies de Billy Wilder et les extravagances d’un Ernst Lubitsch (l’espion nazi repris sur To be or not to be). La mise en scène de Jean Paul Rappenau impressionne par sa capacité à jongler avec ces différentes influences, passant du vaudeville au film d‘espionnage avec une facilité déconcertante. Menée tambour battant, cette comédie drôle et élégante se termine dans une salle de cinéma : Bon Voyage ou le parfait film de cinéphiles.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)