sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


28 jours plus tard de Danny Boyle
Avec : Cillian Murphy, Naomie Harris, Christopher Eccleston, Megan Burns, Brendan Gleeson
Un groupe d’activistes s’introduit dans un laboratoire où sont menées des expériences sur des animaux jugées inhumaines. Malgré les mises en garde d’un chercheur, ils libèrent des singes porteurs d’un virus fulgurant. Une terrible épidémie se répand, transformant les habitants des grandes villes en des bêtes assoiffées de sang. Les rares survivants s’organisent et pour rester en vie, ils décident de gagner la campagne anglaise…

Cette petite série B horrifique sans originalité ne restera pas dans les annales. A la croisée des films de Fulci et de Roméro, 28 Jours plus tard se contente en effet de piller sans talent l’œuvre de ces grands maîtres de l’horreur. Danny Boyle emprunte ainsi au réalisateur de l‘Au delà son goût prononcé pour le gore dégueux (les gerbes de sang), mais le film atteint des sommets de roublardise quand il plagie ouvertement la Trilogie des Morts Vivants, le cynisme en plus, notamment lors de la séquence du supermarché.

Manquant de rythme, la mise en scène de Danny Boyle manque aussi d’efficacité. Le spectateur ne distingue rien lors de scènes d’horreur bâclées, tant la caméra bouge. Le final, ses militaires crétins, le monstre enchaîné, parodie lamentable du Bud du Jour des morts vivants achèvent alors cette relecture ratée d’un classique du fantastique.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)