sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Ce jour là de Raoul Ruiz
Avec : Bernard Giraudeau, Elsa Zylberstein, Jean-Luc Bideau, Michel Piccoli, Rufus
Livia, une jeune simple d’esprit, hérite d’une immense fortune qui attise toutes les convoitises. Les autres membres de sa famille décident de l’éliminer pour récupérer l’héritage et s’arrangent pour faciliter l’évasion du dangereux Pointpoireau, psychopathe chargé de la tuer. Malheureusement pour eux, rien ne se déroule comme prévu au cours d’une journée mémorable, « le plus beau jour de ma vie » d’après la jeune femme, tombée sous le charme de son agresseur en qui elle croit reconnaître un ange…

Difficile à admettre, mais pour son premier film « suisse », le prolixe réalisateur chilien Raoul Ruiz passe complètement à côté de son sujet. Ce jour là se veut une satire au vitriole de la bourgeoisie suisse, le film ne suscite que l’ennui et la colère du spectateur attiré par une affiche surréaliste que n’aurait pas renié Salvador Dali. Il s’agit malheureusement d’un leurre, le film ne proposant en guise d’envolées surréalistes que de répétitifs meurtres au marteau filmés hors champ, la preuve d’une absence totale de mise en scène. Ce jour là manque ainsi cruellement de rythme, les comédiens cabotinent et enchaînent les perles (« genou, je noue ou il aime Emile») et surtout le film ne mène nulle part avec son imagerie métaphysique de bazar. Affligeant.
C.A. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)