sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Un Américain bien tranquille de Philip Noyce
Avec : Michael Caine, Brendan Fraser, Do Thi Hai Yen, Tzi Ma
Saigon 1952, la police locale convoque Thomas Fowler, correspondant du London Times. Elle lui demande son aide dans l’enquête sur le meurtre d’un ressortissant américain, un certain Aiden Pyle. Fowler connaissait en effet la victime qu’il avait rencontré quelques mois plus tôt et dont il avait démasqué les véritables intentions sur fond de rivalités sentimentales et politiques…

Nouvelle adaptation d’un roman éponyme de Graham Green, Un Américain bien tranquille évoque les premières heures de l’engagement américain au Viet-Nam à travers une nouvelle adaptation du roman éponyme de Graham Greene dont le film reprend les grandes lignes. Philip Noyce tente néanmoins d’inscrire l’intrigue du livre dans un contexte politique plus actuel au prix de raccourcis historiques assez malhonnêtes. Si le film trouve des implications pour le moins troublantes dans l’après 11 Septembre, la mise en scène trop simpliste tombe bêtement dans le piège qu’elle entend dénoncer, le manichéisme politique. L’apparente « tranquilité » de l’ensemble ne sert qu’à masquer le manque de profondeur de personnages caricaturaux, résumée à elle seule par le personnage de Phuong, une femme objet pourtant véritable enjeu du film. Au bout du compte, il s’agit de faire son choix entre les bons (communistes) et les méchants (américains). Choisis ton camp camarade !
C.A. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)