sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Petite Lili de Claude Miller
Avec : Nicole Garcia, Bernard Giraudeau, Jean-Pierre Marielle, Ludivine Sagnier, Robinson Stevenin
Du dernier film de Claude Miller, on dira avant tout qu’il s’agit d’un film très français, un de ces films qui amène une réflexion sur l’Art en général et le Cinéma en particulier. Autant dire que la Petite Lili devrait intéresser bon nombre de cinéphiles même si la démarche de son auteur a de quoi surprendre.

Au cours d’une réunion de famille, Julien, jeune cinéaste en herbe, présente à ses proches un premier court métrage qu’il a réalisé. Sa mère, une célèbre actrice déteste ouvertement. Blessé dans son amour propre, son fils se dispute avec le nouvel amant de sa femme, Brice, un réalisateur veillissant tombé dans le piège de l’académisme et d’un cinéma plus commercial. Pendant ce temps, Lili, la petite amie de Julien tente de séduire Brice avec le fol espoir de démarrer une carrière d’actrice…

On comprend assez vite ce qui a pu motiver Claude Miller. Dans La petite Lili, le réalisateur de la Classe de Neige se raconte un petit peu. Cette large part autobiographique donne du rythme à l’ensemble,elle rend plus crédible cette opposition de style entre nouvelle et ancienne vague (voir à cet effet les références multiples à Truffaut). Avec ses comédiens excellents et ses dialogues ciselés, le film se laisse même agréablement regarder pendant une heure.

Malheureusement, cette bonne surprise sera de courte durée car Claude Miller choisit finalement d’orchestrer les retrouvailles de la grande famille du cinéma français. Le film évacue alors tout conflit, tout est bien qui finit bien et chacun parvient à mener à bien ses projets : Julien peut tourner son premier long métrage, la carrière de Lili est lancée. Pour Claude Miller, il n’est plus question de parler d’éthique ou d’art, le réalisateur se contente d’uen vision simpliste et people du cinéma. A l’instar de ses personnages, son cinéma n’est plus que compromission.
C.A. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)