sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Domaine de Lester James Peries
Avec : Lester James Peries avec Malini Fonseka, Paboda Sandeepani, Vasanthi Chaturani, Sanath Gunatileke
Après un long exil londonien, Sujataha retourne avec sa fille Aruni sur les lieux de son enfance, une grande demeure familiale. Cependant, la joie de retrouver son pays natal, le Sri-Lanka cède vite la place à un profond désarroi. En effet, ce séjour qui ranime à la fois des moments de bonheur et de souffrance marque la fin d’une époque : le temps des fastes est bel et bien révolu. Criblée de dettes, cette grande famille ruinée de la bourgeoisie cinghalaise tente d’éviter coûte que coûte la vente de ses terres. Elle élabore avec le fils de l’intendant, un jeune homme nouvellement fortuné, un montage financier pour éviter la disparition du domaine familial…

Quelque chose d’étrange interpelle dès les premières minutes du Domaine, l’impression que le temps ne saurait exercer une quelconque emprise sur le cinéma de Lester James Peries, figure majeure du cinéma indien, quasiment inconnu en France. Où se situe la frontière entre passé et présent ? Dans Le Domaine, librement adapté de la Ceriseraie de Tchekov, le cinéaste brouille les pistes. Plus que des souvenirs, Lester James Peries met surtout en scène les retrouvailles des vivants et des fantômes du passé, d’où la référence au lac dans le titre original, la disparition d’un enfant qui hante à jamais l’héroïne. Ces quelques incursions dans le fantastique se révèlent salvatrices. Elles viennent rompre la monotonie d’un film un peu trop figé dans les conventions des grandes saga familiale.
C.A. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)