sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Les Invasions barbares de Denys Arcand
Avec : Rémy Girard, Stéphane Rousseau, Dorothée Berryman, Louise Portal, Dominique Michel
Remy a perdu son sourire. Les jours du héros hâbleur du Declin de l’Empire Américain sont en effet comptés. Atteint d’une maladie incurable, il dresse le bilan peu enthousiaste d’une vie remplie de femmes, de cours d’économie, de maîtresses et de repas entre amis. Son fils avec lequel il s’est brouillé décide néanmoins de se porter à son chevet. Il convoque tous les amis de son père, l’occasion pour ces universitaires quinquagénaires de se retrouver une dernière fois avant d’accompagner Remy pour son ultime voyage.

Consacrée palme du cœur du dernier festival de Cannes, Les Invasions Barbares surprend par sa pauvreté qu’elle soit formelle ou thématique. Ainsi, la mise en scène se contente du strict minimum, une rhétorique simpliste symbolisé de piètres fondus au noir pour relier les séquences entre elles. Surtout, le film se distingue par un discours des plus réactionaire. Si les personnages dissertent sur l’état du monde, c’est surtout pour dénoncer les grands fléaux censés ravager la société occidentale, jeunes décervelés obnibulés par l’argent, syndicats omniprésents, système de santé défaillant. Le film distille ainsi à longueur de bobine le cynisme et l’aigreur d’idéalistes post 68 dont les utopies sont parties en fumée le 11 septembre 2001.

Tout n’est pourtant pas forcément raté dans le film. La symbolique quoique un peu simpliste repose sur une belle idée : la mort de Remy signe surtout la mort d’une génération et il serait donc parfaitement hypocrite de ne pas reconnaître qu’une telle allégorie a de quoi émouvoir. Pourtant là encore, les Invasions Barbres ne convainc pas. Les acteurs surjouent, chaque plan est surdramatisé comme s’il fallait forcer l’émotion. C’est peut être l’échec le plus cuisant du film. Au cinéma plus que partout ailleurs, les émotions ne se commandent pas.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)