sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Alila de Amos Gitai
Avec : Yaël Abecassis, Uri Ran Klauzner, Hanna Laslo, Ronit Elkabetz, Liron Levo
Après une série de plusieurs films consacrés à l’histoire tumultueuse d’Israel, Amos Gitai retourne à ses premières amours, l’observation des moeurs de la société israélienne contemporaine. Installée à Tel Aviv, sa caméra enregistre la vie d’un quartier populaire et les états d’âmes de ses habitants.

Plusieurs figures peuplent cet univers à la fois familier et distant, le vieux Schwartz et ses souvenirs tragiques, Ezra divorcé qui voudrait reconquérir le cœur de sa femme, Gabi et son amant, couple paranoïaque et ses relations clandestines, une femme flic raciste et hystérique…

A la manière du Short Cuts de Robert Altman, Amos Gitai ordonne un récit complexe où les différentes histoires se croisent et se recoupent, illustrant à merveille les conflits intérieurs qui parcourent la société israelienne. Son regard omniscient se faufile entre les rues et les murs, sa mise en scène fluide quadrille l’espace mais le film ne parvient pas hormis de très belles scènes autour de Schwartz et Gabi à nous intéresser à ses personnages. Une démonstration de mise en scène étonnante mais peu habitée.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)