sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Les Morsures de l'aube de Antone de Caunes
Avec : Guillaume Canet, Gérard Lanvin, Asia Argento, Gilbert Melki, Jose Garcia
Antoine ne vit que la nuit, écumant les boites branchées et les soirées privées, aidé en cela par les relations de son ami Etienne. Un soir, pour entrer dans une fête privéé, il invoque une relation avec un certain Jordan. Dès lors, contacté par de mystérieux agents, il est chargé de retrouver l'étrange Jordan, soupçonné d'être un vampire. Antoine rencontre Violaine, la soeur de ce dernier, sorte de femme fatale. Mais il ne sait pas à quel danger, il s'est maintenant exposé...

Le premier film d' Antoine de Caunes ne tient absolument pas ses promesses. Si au début, la description de l'univers nocturne apparaît plutôt convaincante, le film s' écroule rapidemment, faute d'un scénario intéressant. Il ne se passe pas grand chose et le film bascule joyeusement dans le glauque. Les acteurs ne sont pas vraiment exceptionnels, Guillaume Canet reste très fade dans un rôle qu'on imagine écrit pour Antoine de Caunes, Gérard Lanvin et Asia Argento ne sont l'ombre que d'eux même. Surtout, le film se montre ridicule, dès qu'il tente une incursion dans le fantastique (la présence d'Asia Argento renvoie inéluctablement à son père, un des plus grands maîtres du genre). Finalement, il ne reste que le tout début, les dialogues plutôt drôles et incisifs et les performances de Jose Garcia et surtout de Gilbert Melki (incroyable en Dogman!). Il n'est donc pas sûr que tout le monde trouvera son compte à la vision de ce film, qui reste finalement un pur effet de mode...
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)