sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Notes sur d'autres films (décembre 2003) de
Avec :
Notes sur d’autres films par J.H.D

Jellyfish de Kiyoshi Kurosawa avec Asano Tadanobu, Odagiri Joe, Fuji Tatsuya, sortie le 3 décembre
Que veut nous dire Kiyoshi Kurosawa ? Difficile de répondre à cette interrogation tant le message du film reste inaudible. Malgré quelques belles séquences poètiques, un film mal écrit et totalement obscur. (1 étoile)

Love Actually de Richard Curtis avec Hugh Grant, Colin Firth, Liam Neeson, Laura Linney, sortie le 3 décembre
Malgré son statut « d’ultime comédie sentimentale », Love Actually ne surprend pas. Le personnage incarné par Hugh Grant mis à part, le film multiplie les clichés et les bons sentiments jusqu’à l’écoeurement. Décevant de la part du scénariste de 4 Mariages et un enterrement. (1 étoile)

Reconstruction de Christoffer Boe avec Maria Bonnevie, Nikolaj Lie Kass, Nicolas Bro, sortie le 3 décembre
Un homme rencontre une femme dans un bar de nuit de Coppenhague, le coup de foudre instantané. Pourront ils continuer à s’aimer dans cette grande cité danoise, à vrai dire on s’en moque un petit peu tant ce film récompensé par la Caméra d’or du dernier festival de Cannes se révèle ennuyeux. Aucun mystère, aucune poésie, juste quelques effets de clipeur agaçant et la prétention d’un auteur largement surévalué. (0 étoile)

S.W.A.T. de Clark Johnson avec Collin Farrel, Samuel L. Jackson, Michelle Rodriguez, L.L Cool J, sortie le 3 décembre
Quand un baron de la drogue français (sic !) promet 2 Millions de dollars à quiconque pourra l’aider à s’évader, les ennuis commencent pour les unités d’élite charger de l’escorter. Un film d’action basique, discutable sur le fond mais plutôt bon dès qu’il s’agit de faire parler la poudre ! (2 étoiles)

Les Ripoux 3 de Claude Zidi avec Philippe Noiret, Thierry Lhermitte, Lorant Deutsch, sortie le 10 décembre
Le film de trop ! Claude Zidi tente sans succès de reformer le célèbre duo de flics corrompus, flanqués cette fois de l’insupportable Lorant Deutsch et d’un scénario complètement invraisemblable. Une véritable catastrophe ! (0 étoile)

Innocents – The Dreamers de Bernardo Bertolucci avec Eva Green Louis Garrel, Michael Pitt, Robin Renucci, sortie le 10 décembre
Malgré quelques outrances psycho-sexuelles ridicules, Bertolucci propose un film intéressant sur la cinéphilie, la mémoire du cinéma et sa transmission. A découvrir aussi pour ses jeunes interprêtes prometteurs, Eva Gren et Michael Pitt en tête. (2 étoiles)

Après Vous de Pierre Salvadori avec Daniel Auteuil, José Garcia, Maryline Canton, sortie le 17 décembre
Serveur dans une grande brasserie parisienne, Daniel Auteuil joue les bons samaritains pour remettre dans le droit chemin José Garcia, dépressif notoire. A défaut de génie, Pierre Salvadori signe ici une sympathique comédie. (2 étoiles)

In the Cut de Jane Campion avec Meg Ryan, Mark ruffalo, Jennifer Jason Leigh, Kevin Bacon, sortie le 17 décembre
Une femme se remet en question après avoir surpris un couple en train de faire l’amour dans les toilettes d’un bar. Tandis qu’un assassin terrorise la ville, elle s’éprend d’un flic solitaire et mystérieux. Jane Campion s’addresse à un public féminin dont elle essaie de saisir les pulsions et les désirs dans ce thriller beaucoup trop conventionnel (2 étoiles)

Le Retour du Roi de Peter Jackson avec Viggo Mortensen, Live tyler, Orlando Bloom, sortie le 17 décembre
Dernier volet des aventures de Frodon et Sam dans la Terre du Milieu, Peter Jackson se rachète et offre enfin la fresque épique que nous attendions même si cet épisode ne fait que reprendre l’intrigue du précédent avec plus de profondeur et un savoir faire technique bien plus évident. Un très grand film pour les fans, juste un bon film pour les autres. (2 étoiles)

Ma vie sans moi de Isabel Coixet avec Sarah Polley, Amanda Plummer, Leonor Watling, sortie le 24 décembre
Une jeune femme atteinte d’une tumeur maligne apprend qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Elle organise la vie après sa mort annoncée. Un film assez grossier et bourré de pathos dont il ne ressort que peu d’émotions. (1 étoile)

Master & Commander de Peter Weir avec Russel Crowe, Paul Bettany, Billy Boyd, sortie le 31 décembre 2003
Peter Weir crée ici un nouveau genre, le blockbuster métaphysique avec l’évocation du duel sans pitié que se livrent un navire militaire britannique et une frégate française au large des îles Galapagos. Une reconstitution un peu ennuyeuse mais très originale et suffisamment spectaculaire pour attirer l’attention du public.(2 étoiles)
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)