sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Les Looney Tunes passent à l'action de Joe Dante
Avec : Brendan Fraser, Jenna Elfman, Steve Martin, Timothy Dalton, Heather Locklear

Quoi de neuf Joe Dante ?

Perdu de vue depuis Small Soldiers, Joe Dante, ex-wonder boy du cinéma américain, revient sur le devant de la scène avec les Toons passent à l'action. Réalisateur des deux Gremlins dont les caractères étaient déjà inspirés par les looney tunes, nostalgique des doubles programmes des drive-in des années 50-60 (Panique sur Florida Beach), et enfin réalisateur de films trop rapidement classés pour enfants (Explorers, Small Soldiers), Joe Dante était probablement la personne la plus à même de retranscrire sur grand écran l'univers loufoque des Bugs Bunny, Daffy Duck et consorts. La Warner Bros ne s'est pas trompé puisque c'est notre homme qu'elle a choisi pour relancer le potentiel commercial de sa franchise familiale (Space Jam la précédente adaptation des toons sur grand écran fut contre toute attente et grâce à Michael Jordan (!!) un succès planétaire).

Ce looney toons grandeur nature réussit la performance de remplir le cahier des charges WB pour les moins de 8 ans (Bugs, Daffy, BipBip, et leur humour n'ont pas bougé d'un centimètre) tout en laissant une trace puissante de son passage à la tête d'une telle aventure cinématographique. Ainsi la galerie d'extraterrestres du laboratoire secret est sortie directement des classiques de science fiction des années 50 qui ont nourri l'imaginaire de Dante et à ce titre inscrit directement ce Looney Toons dans la continuité de l'œuvre de notre réalisateur.

Parfois délirant (les scènes avec la voiture et avec le coyote), parfois plus convenu (chez Sam le pirate, dans les locaux d'Acme) servi par l'un des rares casting possible pour ce type de film (Steve Martin est à peine reconnaissable et Brendan Fraser commence à être ultra spécialisé dans les univers cartoonesques (cf ses rôles dans Monkeybone et Endiablé), les Toons passent à l'action est avant tout un grand défouloir où tout est permis, à commencer par se moquer des frères Warner eux-mêmes et où un ancien James Bond (Timothy Dalton) démolit soigneusement son image d'espion. Malheureusement pour l'ami Joe, le succès escompté n'a pas vraiment été au rendez-vous au box office américain et Dante est probablement reparti pour quelques années de placard, bien obligé de lancer à la cantonade un "That's all Folks" qui n'augure rien de bon pour l'avenir.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)