sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Ladykillers de Joel Coen
Avec : Tom Hanks, Irma P. Hall, Marlon Wayans, J.K. Simmons, Tzi Ma

Escrocs mais pas trop

Intolérable Cruauté a ouvert une brèche dans la filmographie éclectique des frères Coen. Ce film marquait en effet un retour vers une forme de cinéma plus populaire mais aussi plus difficile à assumer pour les auteurs de joyaux comme Fargo ou Barton Fink. On sera donc agréablement surpris de constater que LadyKillers corrige le tir et parvient à se poser en digne successeur d’un Big Lebowski.

Le film est un remake de l’œuvre éponyme d’Alexander Mackendrick. Le « professeur » Goldwaith Higginson Dorr III réunit une équipe de bras cassés pour réaliser le casse du siècle, dévaliser les caisses d’un casino flottant après avoir au préalable creusé un long tunnel depuis la cave de Mrs. Munson, une vielle veuve noire parfaitement dévote. Les malfrats lui ont croire de la musique de la Renaissance mais la vieille dame démasque leurs forfaits. Les truands n’ont dès lors plus le choix, ils doivent éliminer cette hôte trop curieuse…

A partir de cette idée plutôt simple, les frères Coen livrent une farce macabre parfaitement jubilatoire. Fidèles à leur habitude, ils composent une galerie de personnages hauts en couleur, escrocs minables, policiers incapables, gérants de casino imbéciles et retraités bigots. Ce tableau d’ensemble dresse en filigrane une critique de l’Amérique contemporaine ou plutôt de l’image que cette Amérique hypocrite et puritaine aimerait dégager.

A cet égard, la relocalisation de l’intrigue dans le sud des Etats Unis ne constitue pas un hasard, comme le recours à une forme d’humour régressive (un peu trop parfois), histoire d’enfoncer le clou. Les frères Coen n’épargnent aucune composante de cette société (les ethnies, les cultes, la police…) rongée par la bêtise et la satisfaction du devoir accompli. Avec ce film certes mineur mais très réussi, ils nous prouvent une fois de plus que nous pouvons compter sur eux pour dégommer les nouvelles idoles de l’Amérique d’aujourd’hui.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)