sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Spiderman 2 de Sam Raimi
Avec : Tobey Maguire, Kirsten Dunst, Alfred Molina, Donna Murphy, Dylan Baker

L’Age de raison

Qu’est ce qu’un héros ? Dans l’Amérique post 11 Septembre, cette question en apparence simple appelle pourtant une véritable réflexion afin de mesurer la barrière qui sépare un jeune homme comme Peter Parker d’un surhomme comme Super-Man. Sam Raimi propose donc une séance de rattrapage pour ceux qui auraient manqué le premier volet et pour les autres une nouvelle démonstration de son talent.

Deux années se sont écoulées depuis les événements du premier volet. Peter Parker a accepté ses nouvelles responsabilités et mène une double vie, étudiant le jour, super héros la nuit mais ce double équilibre ne tient qu’à un fil. Peter ne parvient plus à financer ses études et il s’éloigne progressivement des ses amis, Mary Jane à qui il ne parvient pas à avouer ses sentiments et Harry toujours miné par la mort de son père. Spiderman doute au point de perdre ses pouvoirs au plus mauvais moment, alors qu’une nouvelle menace plane sur Manhattan en la personne du terrible Dr Octopus…

Visuellement époustouflant et surtout très fidèle au comic original, le premier Spiderman offrait déjà une vision très riche de l’univers de l’homme araignée crée par Stan Lee à tel point qu’on se demandait ce qu’une suite pourrait réellement apporter. Sam Raimi part donc de ce matériau initial déjà conséquent pour livrer une réflexion encore plus aboutie de ce personnage culte. Il reprend certains éléments clés du premier film pour mieux les développer en particulier la dualité homme-justicier de Peter Parker, sa mauvaise conscience et son rapport ambigu aux habitants de New York. Le jeune homme doit maintenant apprendre à vivre avec ses pouvoirs ce qui fournit quelques scènes au comique dévastateur notamment celle qui voit un quidam féliciter notre héros, qu’il n’a pas reconnu, sous son déguisement.

Peter Parker apparaît dès lors plus proche de nous, parfois même vulnérable, ce qui permet à Sam Raimi de poursuivre sa réflexion sur l’héroïsme de ce personnage. Pourquoi devient-t-on un héros ? Spiderman 2 tente de répondre à cette question et livre une séquence d’anthologie où le héros après un duel épique avec Octopus se crucifie littéralement pour arrêter un train lancé à vive allure avant d’être porté par les personnes qu’il vient de sauver. Sam Raimi retrouve l’essence même du comic book, sa générosité, sa légèreté mais pas toute sa spontanéité. Spiderman 2 reprend en effet trop d’éléments au premier film (structure du film, générique de début…). Reste quant même un spectacle époustouflant qui ne manquera pas de combler les exigences des fans boys les plus exigeants, car lentement sous nos yeux, c’est ici que se définit le futur du film d’action.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)