sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Polly et moi de John Hambourg
Avec : Ben Stiller, Jennifer Aniston, Philip Seymour Hoffman, Alec Baldwin, Debra Messing

Pain, amour et jalousie

Les scénaristes hollywoodiens sont maîtres dans l'art de décliner la même histoire en ne changeant à chaque fois qu'un seul élément de l'intrigue. Cette fois-ci les mots clés sont histoire d'amour improbable, comédie, Ben Stiller et Jennifer Aniston. En suivant cette trame, il suffit de rajouter des gags convenus, le tout enrobé de clichés et l'on obtient un véhicule conçu sur mesure pour Ben Stiller (le coincé-psychorigide) et Jennifer Aniston (la fofolle exubérante) qui vont tombés amoureux alors que tout les oppose. Ca tombe bien, ces deux acteurs ont l'habitude d'interpréter ce type de rôle.

Peu de bonnes choses ressortent du film, la réalisateur est à côté de sa caméra, les acteurs font le minimum, seuls quelques gags sortent du lot (on pense au prof de plongée sous-marine français avec son histoire d'hippopotame)… et c'est à peu près tout. En même temps, le déroulement du film est tellement convenu que cela lui donne un caractère rassurant vis-à-vis du spectateur. Il sait pourquoi il va voir ce film, qu'il va rire un minimum, avec des acteurs qu'il connaît et qui lui sont sympathiques. C'est comme s'il revoyait des vieux amis, où retrouvait ses vieux chaussons en définitive. Ni franchement mauvais (vu le budget ce serait un comble), ni franchement marrant (il lui manque le grain de folie des frères Farrely), Polly et moi est un film quelconque, tout juste bon à faire patienter le passager d'un vol long courier.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)