sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Hellboy de Guillermo del Toro
Avec : Ron Perlman, John Hurt, Selma Blair, Rupert Evans, Jeffrey Tambor

1944. Les nazis ont pratiquement perdu la guerre et essaient dans une tentative désespérée d’ouvrir une porte vers l’Enfer afin de pouvoir contrôler des divinités infernales. Les forces alliés menées par le professeur Broom interviennent à temps pour arrêter ces projets fous mais une petite créature parvient à pénétrer dans notre monde. Baptisée Hellboy par le professeur Broom qui l’a recueillie, elle intègre le Bureau des enquêtes paranormales, une officine du gouvernement américain chargée de protéger les Etats Unis contre les menaces surnaturelles. Aidé par un télépathe mi-homme, mi-poisson et un agent débutant, Hellboy part de nos jours enquêter sur un monstre mystérieux capable de se dédoubler à chaque fois qu’il est tué. Il découvre qu’un certain Rasputin contrôle cette créature, aidé de ceux qui ont tenté d’inverser le cours de l’histoire 60 ans plus tôt…

Inutile de le cacher plus longtemps, cette adaptation d’un des comic book les plus intéressants de ces dernières années ne tien pas ces promesses. Hellboy déçoit particulièrement par le traitement réservé au personnage principal. Malgré l’interprétation réussie de Ron Perlman, la créature passe la moitié du film à pester et à épier sa petite amie de peur qu’elle tombe sous le charme du jeune agent du FBI. Les producteurs visent clairement un public adolescent sans se rendre compte qu’ils décrédibilisent complètement un personnage auquel il reste difficile de s’identifier. Si Guillermo del Toro confirme son talent en composant un univers graphique plutôt réussi et un bestiaire étonnant (Abe Sapiens, Kroenen…), il ne parvient pas non plus à tirer le film vers le haut. Plutôt agréable à regarder mais beaucoup trop laborieux, Hellboy ne parvient que trop rarement à nous surprendre
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)