sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Shrek 2 de Andrex Adamson, Kelly Asbury et Conrad Vernon
Avec : les voix de Mike Myers/Alain Chabat, Eddy Murphy/Med Hondo, Cameron Diaz/Barbara Tissier, Antonio Banderas/Boris Rehlinger

Shrek m'a tuer

Plus gros succès de l'été au box office américain (et probablement de l'année), Shrek 2 condamne les spectateurs du monde entier à un avenir peu glorieux : le recyclage de la télévision par le cinéma.

Alors que traditionnellement c'était le cinéma qui inspirait la télévision, grâce à Shrek (ce n'est pas le premier à le faire, mais sans doute le plus gros succès à le faire) c'est devenu la télévision (et pire encore la publicité) qui approvisionne le cinéma en références facilement identifiables par le plus grand nombre (merci à la télé-réalité), et tout cela parce que je le vaux bien !

Il suffit d'allumer son poste de télévision et de constater le faible niveau d'ensemble des programmes proposés (il ne faut pas rêver, le cinéma ne va pas s'inspirer du meilleur de la télévision mais du plus populaire), pour prendre conscience de l'étendue des ravages cinématographiques à venir.

Non content de se voir resservir les plats au cinéma, le spectateur de Shrek 2 a été englouti dans un océan de facilité. Traqué par la cellule marketing de Dreamworks, il avait, il est vrai que peu de chance de s'en sortir. Quelle bonne idée de recycler les contes de fée de notre enfance pour attirer les parents et leur progéniture au cinéma ! Quelle bonne idée de truffer le film de hits des années 80 pour être sûr de plaire aux parents (nostalgie quand tu nous tiens…) !

Côté cinéma, sous prétexte de plaire au plus grand nombre, il ne reste plus grand chose d'original sinon l'incroyable impression pour le plus grand nombre d'avoir passé, envers et contre tout, un bon moment de cinéma. Y'a pas à dire, ils sont forts chez Dreamworks.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)