sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Carton de Charles Nemes
Avec : Vincent Desagnat, Bruno Salomone, Omar, Armelle Deutsch, Emilie Chesnais

Une bonne comédie "à la française", façon théâtre de boulevard, en ces temps de morosité et d'incertitude, ça fait du bien par où ça passe. Et le Carton justement chatouille juste là où il faut pour que la rate se dilate. Tiré d'une pièce à succès, ce Carton tape en effet dans le mille. Rythme enlevé, jeunes comiques ayant déjà fait parlé d'eux (Omar et Fred, Vincent Dessagnat, Bruno Salomone), le Carton prend un peu de temps pour se remplir, mais une fois qu'il a trouvé sa vitesse de croisière, devient inarrêtable, la bonne humeur que déploient les comédiens en deviendrait presque communicative.

L'histoire repose sur Vincent (Vincent Dessagnat toujours aussi ahuri même sans son pote Michael Youn) qui ne dispose que d'une poignée d'heures pour organiser son déménagement et qui va rencontrer les pires difficultés pour y parvenir (à commencer par ses copains supposés l'aider à déménager…). Tous les rôles classiques de la comédie de boulevard se croisent, s'entrechoquent, virevoltent (la femme trompée, la maîtresse, le gros bras, la voisine) comme dans les meilleures opérettes de Ludovic Halévy et Henri Meilhac. Il ne manque que les airs d'opéra. Alors peu importe les incohérences et les énormités, Djamel Bourras en chauffeur-livreur et Michael Youn en réparateur d'ascenseur, le film est marrant et vaut bien qu'on lui consacre 88 minutes.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)