sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Un crime dans la tête de Jonathan Demme
Avec : Denzel Washington, Meryl Streep, Liev Schreiber, Jon Voight, Kimberly Elise

Dix ans après la Guerre du Golf, le sergent Benett retrouve un ancien camarade de combat hanté par d’horribles visions. L’officier partage cette même angoisse et décide de mener une enquête sur son passé militaire. Ses investigations l’amènent à s’interroger sur les prétendus états de service du Sergent Shaw, un autre compagnon d’armes, désormais candidat à la vice-présidence des Etats Unis…

On se demande encore comment Jonathan Demme a pu associer son nom à un tel navet. Malgré son scénario plutôt excitant, Un crime dans la tête ne décolle jamais, pire il n’offre que l’image désastreuse d’une caricature de thriller politique. Le film souffre particulièrement de l’interprétation désastreuse des acteurs principaux. Denzel Washington reprend une nouvelle fois son rôle du bon gars seul contre tous tandis que Meryl Streep cabotine mais ce n’est rien comparé à l’absence totale de charisme de Liev Schreiber. Il devient rapidement difficile de s’intéresser à l’intrigue d’autant plus que le film intègre mal certains éléments de science-fiction comme l’idée des puces implantées dans le corps des soldats.

Dans les années 80, Hollywood a produit un nombre incalculable de nanars à la gloire du pouvoir Républicain alors en place des Rambo II et III aux Delta Force de Chuck Norris. Avec Un crime dans la tête, les producteurs inventent un nouveau genre de navet, dirigé cette fois contre l’idéologie dominante. A l’heure où G.W. Bush vient d’être réélu, force est de constater que cette sombre farce ne fait plus rire…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)