sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Confiance règne de Etienne Chatillez
Avec : Vincent Lindon, Cécile de France, Pierre Vernier, Béatrice Costantini, Eric Berger

Simples d’esprit sans la moindre valeur morale, Christelle et Christophe travaillent chacun de leur côté comme domestiques pour de riches familles bourgeoises qu’ils dépouillent sans scrupule. Ils se rencontrent par hasard dans un train et décident de poursuivre leur route ensemble, jouant les employés de maisons modèle…

La Confiance règne surprend dans la filmographie de Etienne Chatillez. Le cinéaste abandonne en effet les sujets de société pour signer une comédie régressive assez proche dans l’esprit de La Vie est un long fleuve tranquille. Malheureusement, le film souffre de la trivialité revendiquée de ses héros qui contamine petit à petit le film. On pense que Etienne Chatillez va jouer sur l’opposition, il n’en est rien. Tous les personnages riches comme pauvres sont des imbéciles à l’image des deux héros que l’on voit communiquer par pet et rot interposé, une facilité indigne.

Pour Chatillez, les riches ne valent pas mieux que les pauvres. Arrogants, fiers et engoncés dans leurs traditions et autre secrets de famille, ils sont l’autre face d’un monde peu reluisant. Le cynisme de Chatillez éclate ici au grand jour, tellement évident qu’il en devient déplaisant. Quelques rebondissements invraisemblables permettent au cinéaste de retomber sur ses pattes et d’aligner quelques scènes vraiment drôles mais dans l’ensemble, La Confiance règne affiche les limites d’une mécanique comique qui commence à tourner à vide.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)