sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Chateau Ambulant de Hayao Miyazaki
Avec : un dessin animé de Hayao Miyazaki

La jeune Sophie travaille dur dans la boutique de confection de chapeaux tenue autrefois par son père jusqu’au jour où une sorcière lui jette un sort et la transforme en une vieille femme de 90 ans. Elle se réfugie dans le mystérieux château ambulant habité par le magicien Hauru et le démon Calcifer, accablés eux aussi par de terribles maléfices…

On a bien du mal à comprendre l’engouement soudain qui entoure la sortie du nouveau film de Hayao Miyazaki. Le Château Ambulant ne propose guère d’originalité dans un univers qui apparaît de plus en plus formaté. Les spectateurs retrouvent ainsi certaines figures récurrentes des films de Miyasaki comme le château ou les machines volantes. Certains thèmes chers au cinéaste, quête d’identité, malédiction étaient déjà traités de manière plus convaincante dans son précédent film, Le Voyage de Chihiro. Surtout la mise en scène ne laisse pas toujours le temps aux spectateurs de profiter de la magie de certaines scènes. Il en résulte une œuvre visuellement à la fois époustouflante et déroutante, sûrement mineure.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)