sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Ray de Taylor Hackford
Avec : Jamie Foxx, Kerry Washington, Regina King, Clifton Powell, Harry Lennix, Bokeem Woodbine

L’Ombre d’un Géant

Tout le monde connaît Ray Charles. Sa musique a accompagné des millions d’entre nous à travers le monde. Raconter le destin extraordinaire de ce musicien génial, tel est le programme de Ray quoique le film ne se réduise pas à une simple hagiographie. Il s’interroge aussi sur les moyens de représenter au cinéma la vie d’un musicien, exercice de style dont se tire avec brio Taylor Hackford.

Le jeune Ray Robinson doit d’abord affronter les pires difficultés, celles d’un jeune homme aveugle et noir dans une Amérique pas tout à fait sortie du ségrégationnisme. Sa mère dévouée sert de modèle au jeune prodige, celle qui lui ordonne de ne jamais renoncer et de vivre comme s’il n’était pas aveugle pour surmonter ce handicap. Ce sont peut être les plus belles scènes du film, les acteurs qui incarnent le jeune Ray Charles et sa mère sont prodigieux.

Cela n’enlève rien à la performance de Jamie Foxx. Il ne s’agit pas ici d’imiter la démarche hachée de l’aveugle. Jamie Foxx est Ray Charles à moins que cela soit Ray Charles qui joue le rôle du comédien. Son jeu tout en nuance rend le personnage immédiatement sympathique même si le film ne se prive pas d’évoquer les zones d’ombres du mythe, relations tumultueuses avec les femmes, dépendance à la drogue.

On le voit, la vie de Ray Charles ne se résume pas à quelques tubes planétaires, c’est un combat de tous les instants pour surmonter un handicap mais aussi un engagement sans failles pour les droits civiques. C’est ainsi une évocation du chemin parcourue par l’Amérique depuis les bidonvilles du Mississipi jusqu’à la réhabilitation finale du chanteur par la Georgie, état jadis ségrégationniste qui avait banni le musicien à causes de ses positions politiques. Une voix suffit parfois à mobilise les consciences. A l’image de la vie du Genius, c’est tout simplement une question de volonté.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)