sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Crime farpait de Alex de la Iglesia
Avec : Guillermo Toledo, Monica Cervera, Luis Varela, Enrique Villen

Chaînes conjugales

Rafael dirige le rayon femmes d’un grand magasin de Madrid. Il se voit proposer un poste de directeur convoité par son rival Don Antonio, responsable du rayon hommes. Ils seront départagés par leur chiffre d’affaires. Rafael perd le match mais tue accidentellement son rival au cours d’une dispute. Il récupère le poste de directeur mais le cadavre de son adversaire malheureux disparaît, caché par Lourdes, une employée aussi laide qu’insignifiante qui va le faire chanter…

Alex de la Iglesia devrait enfin connaître un semblant de reconnaissance avec cette comédie déjantée inspirée par de grands classiques américains de Alfred Hitchock ou Alexandre McHendrick. Après un démarrage sur les chapeaux de roue, le cinéaste opte pour un film noir au ton assez désespéré. Rafael voit ses ambitions réduites à néant par le chantage de la machiavélique Lourdes. Dans Le Crime farpait, les gens beaux sont terriblement superficiels et bêtes tandis que les moches cachent derrière leur insignifiance, leurs frustrations et un désir de vengeance encore plus dangereux.

Entre les deux, Alex de la Iglesia ne choisit pas. Même si me film perd un petit peu de rythme en fin de parcours, le cinéaste possède encore suffisamment de ressources pour mener Le Crime farpait au bout, détruisant au cours du final tout l’édifice qu’il avait patiemment construit pendant la première heure, acte rageur d’un cinéma porté par une formidable énergie créatrice.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)