sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Cadeau du ciel de Dover Kosashvili
Avec : Rami Hoyvberger, Yuval Segal, Moni Moshonov, Lior Ashkenazi, Ronit Yudkevitch

Une journée ordinaire à l’aéroport Ben Gourion. Des avions décollent, d’autres atterrissent. Une petite bande de potes bagagistes s’affairent sur le tarmac, débarquant des marchandises en provenance du monde entier. Image d’Epinal en trompe l’œil, car une fois leur service terminé, ils se réunissent pour préparer un gros coup: le détournement d’une cargaison de diamants sud africains.

Le braquage en lui-même intéresse peu Dover Kosashvili. Le cinéaste d’origine géorgienne se concentre sur sa préparation minutieuse, les malfrats allant jusqu'à designer ceux qui parmi eux devront accepter de porter le chapeau le cas échéant pour couvrir le reste de la bande. Dover Kosashvili installe donc sa caméra dans un petit quartier populaire de Tel Aviv où réside une importante communauté georgienne. Il enregistre les codes qui régissent cet univers pittoresque ainsi que les rapports de force qui se nouent au fur et à mesure que la date du braquage approche.

Ainsi le jeune Vaja laisse le vieux Pontchika perdre au poker pour mieux creuser ses dettes de jeu. Après un sévère avertissement – Vaja le poignarde en pleine rue ! – , il n’a plus le choix et doit accepter de se compromettre dans le braquage sous l’œil satisfait du vieux Giorgy. Ce dernier, sous ses faux airs de parrain, régit la vie du quartier, choisit les épouses, répudie les maris. Tout le monde lui obéit et c’est la limite du film. Ecrasé par les traditions du clan, Cadeau du ciel ne laisse pas ses personnages exister, en particulier les rôles féminins réduits à de la simple figuration. Reste alors le portrait d’une bande de petits machos surexcités, résultat plutôt décevant en regard du sujet initial.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)