sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Moi, toi et tous les autres de Miranda July
Avec : Miranda July, John Hawkes, Brad William Henke, Ellen Geer, Jordan Potter

Rester vivant

Rien de moins originale qu’une paisible banlieue pavillonnaire américaine. Rien de moins triste aussi. Des solitudes s’y croisent sans se rencontrer. Plaqué par sa femme, Richard met le feu à sa main en quête de sensations perdus sous le regard médusé de ses deux fils, point de départ d’un film poignant dans sa démarche originale et généreuse.

Pour son premier film, Miranda July suit les destins croisés de plusieurs personnages atypiques. Artiste amateur, Christine – Miranda July elle même – tente d’imposer son travail dans une galerie d’art locale tout en attendant le grand amour, peut être Richard, vendeur de chaussures tout juste divorcé. Ses deux fils s’amusent comme ils peuvent, l’un avec deux voisines délurées, l’autre en dialoguant avec une inconnue sur Internet.

Chaque personnage tente ainsi d’échapper à une solitude pesante, corollaire d’un manque total de communication. Il évolue dans sa bulle, les enregistrements de romances pour Christine, le virtuel pour le cadet des garçons. Même Richard, malgré son assurance recule. Devant Christine, il cède à la panique et devient agressif, manque de confiance flagrant de celui qui ne sait plus dialoguer avec l’autre.

La cinéaste sait mieux que quiconque restituer ces fragment d’humanité, enfouis sous les façades des pavillons ou les centres commerciaux de banlieue. Prises séparément, ces petites histoires seraient bien insignifiantes, la grande force du film - et son titre le résume assez bien - réside dans sa capacité à les rassembler en une chronique douce amère, à la fois drôle et émouvante sans jamais le moindre pathos. L’univers de Miranda July ressemble à s’y méprendre à celui de Todd Solondz mais la jeune cinéaste croit dur comme fer en ses personages. Cela fait toute la différence.

J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)