sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Broken Flowers de Jim Jarmush
Avec : Bill Murray, Sharon Stone, Jeffrey Wright, Jessica Lange, Frances Conroy, Julie Delpy

Les Parents terribles

Don Juan fait pâle figure. Tout juste largué par sa jeune et dernière conquête, Don Johnston erre solitaire et désabusé dans les pièces de sa grande maison. Un étrange courrier attire néanmoins son attention. Une de ses nombreuses ex lui annonce la naissance d’un fils, né dix neuf ans plus tôt, un fils parti désormais à la recherche de ce père qu’il n’a jamais connu. Sur les conseils de son voisin Winston, détective amateur excité par cette nouvelle, Don part à la rencontre de ses ex afin de retrouver à la fois la mère et son fils méconnus.

Chaque femme représente évidemment une facette de l’Amérique contemporaine tour à tour naturelle ou sophistiquée, libérée ou coincée, bourgeoise ou marginale, avenante ou inquiétante. Don essaie bien sûr de séduire de nouveau ces femmes mais à l’exception du personnage incarnée par Sharon Stone, toutes se refusent désormais à lui. Le héros de Jim Jarmush n’a plus qu’à constater l’impasse dans laquelle il se trouve, autrefois hédoniste égoïste, désormais seul au monde.

Dans le rôle, Bill Murray ne se contente pas de reproduire ses performances récentes de Lost in Translation à la Vie Aquatique. Au contraire, il renouvelle son personnage de clown burlesque et triste, ici dépouillé à l’extrême pour mieux incarner la solitude de ce séducteur, accentuer la faillite de ce père indigne. Et Jim Jarmush de rejoindre bien malgré lui, le cinéma de Larry Clark. L’Amérique de Broken Flowers comme celle de Ken Park se caractérise par l’absence de pères fondateurs qui puisse servirent d’exemple. Mais à la morale ambiguë des films de Larry Clark – se rappeler du père catholique fanatique de Ken Park -, Broken Flowers substitue une absence totale de morale, laissant plus que jamais les jeunes adultes sans repères.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)