sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Doom de Andrzej Bartkowiak
Avec : The Rock, Karl Urban, Rosamund Pike, Ben Daniels

Mars ne répond plus. La Terre ne reçoit plus de nouvelles d’une équipe de scientifiques basée sur la planète rouge. Les autorités dépêchent un commando de mercenaires des forces spéciales afin d’éclaircir la disparitions des savants. Sur place, ils découvrent que les lieux ont été envahis par une horde de créatures monstrueuses dont l’origine reste à déterminer.

L’adaptation d’un jeu vidéo pose toujours problème, à fortiori quand il s’agit d’un jeu aussi basique que Doom. Sorti en 1994, le premier volet de la saga allait révolutionner le monde des pcs en imposant le First Person Shooter, genre où le joueur dirige en vue subjective un personnage armé jusqu’aux dents et prêt à tirer sur tout ce qui bouge.

Auteur de films de kung-fu matinés de RnB pitoyables (Roméo doit mourir, En sursis), Andrej Bartkowiak surprend en proposant un univers minimaliste fidèle au jeu : de longs couloirs mal éclairés, des soldats virils au visage buriné et des monstres plutôt effrayants. Surtout, le réalisateur parvient à tourner des séquences d’action lisibles, un véritable exploit pour qui connaît ses précédents opus.

Il ajoute même un second degré plutôt bienvenu en multipliant les références – le passage en vue subjective ! – et en jouant avec l’image de The Rock, catcheur peu connu chez nous mais véritable star de l’autre côté de l’Atlantique. Ce Doom ne prétend pas révolutionner le cinéma, bien au contraire mais pour un samedi soir, ce film d’action décomplexé devrait combler les fans de ce jeu vidéo mythique.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)