sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Conte de Cinéma de Hong Sang-soo
Avec : Uhm Jiwon, Lee Kiwoo, Kim Sang-kyung

A travers les écrans

Au sujet de Hong Sang-soo, mes amis coréens ne se montrent guère enthousiastes. Ils restent insensibles au charme de films comme la Femme est l’avenir de l’homme, reprochant au jeune cinéaste son style qui le rapproche à leurs yeux de ses pairs européens. Conte de cinéma ne devrait pas, et pour notre plus grand bonheur, améliorer la popularité de Hong Sang-soo auprès de ses compatriotes. Le film se construit sur d’incroyables mises en abyme à rebours du cinéma coréen traditionnel qui privilégie des intrigues plutôt linéaires.

Très clairement, Conte de Cinéma se découpe en deux parties. Dans la première, le cinéaste s’attarde sur Sangwon, un jeune étudiant complexé qui rencontre dans la rue Yangsil, un amour de jeunesse à laquelle il propose selon ses termes « de finir en beauté ». Dans la seconde partie, la caméra retrouve Yangsil abordée cette fois par un étudiant en cinéma Tongsu qui tombe amoureux d’elle. Ces deux histoires se complètent merveilleusement à l’écran par le simple jeu de la mise en scène. Pour Hong Sang-soo, la vie et le cinéma ne font qu’un, impossible de démêler la réalité de la fiction. De nombreux motifs se répètent ainsi comme un invisible écho à l’instar de l’écharpe de l’héroïne, de la maladie ou de la mélancolie partagée par les personnages.

Surtout, le cinéaste impose une grande sobriété à l’ensemble malgré les excès des personnages. Il démontre également une maîtrise stupéfiante du temps et de l’espace à travers les multiples zooms ou décadrages. Chaque lieu, chaque personnage évoque à sa manière une facette d’une vie qui serait universelle dans la mesure où tout un chacun pourrait s’y reconnaître. Au fond, la différence entre réalité et fiction importe peu d’où l’émergence d’une réelle sensibilité qui embrasse progressivement ce Conte de Cinéma qui nous touche profondément.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)