sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Forêt oubliée de Kohei Oguri
Avec : Karen, Hiromitsu Tosaka, Tadanobu Asano

La forêt oubliée illustre une tendance inquiétante du cinéma contemporain, relayée ce mois-ci dans une moindre mesure par Seven Invisible Men du lithuanien Sharunas Bartas, celle d’un cinéma qui débarrassé de tout enjeu narratif sombre dans la pure contemplation.

A cet égard, le film de Kohei Ogurifait très fort. Le cinéaste observe quelques habitants du nord du Japon, confrontés à la découverte d’une forêt ensevelie dans un volcan. Cet argument fantastique sert de prétexte à une accumulation de clichés et de scènes dénuées d’intérêt. Quelques séquences étranges tirent le spectateur de sa torpeur, notamment la ballade nocturne des deux héros adolescents mais l’impression que le film ne raconte rien reste trop prégnante.

Là où en quelques plans recherchés, Sharunas Bartas parvenait à créer une ambiance pour nous faire partager le désoeuvrement de ses personnages condamnés, la mise en scène de Kohei Oguri ne fabrique que du vide, soit la réflexion totalement désincarnée et prétentieuse du rapport de l’homme à la nature.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)