sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La petite Jerusalem de Karin Albou
Avec : Fanny Valette, Elsa Zylberstein, Bruno Todeschini, Aurore Clement

Désintégration

Le titre du film désigne un quartier populaire de Sarcelles où réside une importante communauté juive. C’est ici que vit Laura une jeune femme partagée entres ses études de philosophie et le respect des traditions familiales. Alors que ses propres convictions vacillent, elle assiste impuissante à l’effondrement des valeurs de tolérance de son enfance battues en brèche par la montée des communautarismes.

Car le titre du film pose très clairement la question de l’échec du modèle social français. Ici, les communautés se replient sur elles mêmes, au mieux s’évitent, au pire s’affrontent. Laura devra ainsi renoncer à une idylle avec un jeune algérien, tandis que certains juifs envisagent de quitter un pays dans lequel, ils ne s’imaginent plus d’avenir. Si Karin Albou ne prend pas parti, le film n’en multiplie pas moins les lignes de fractures donnant de ce quartier de Sarcelles une vision très morcelée, à l’image des relations entre Laura et sa sœur Mathilde, épouse dévouée d’un homme qui ne mérite pas autant d’attention. Sans jamais céder à la facilité et servie par les interprétations remarquables de Elsa Zylberstein et Fanny Valette, Karine Albou signe une œuvre complexe à l’image du cheminement de ses deux héroïnes en plein doute. Car le doute s’accompagne d’une prise de conscience, voire d’une remise en question, première étape sur le chemin de la Liberté. Belle leçon pour notre jeune philosophe.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)